Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 22:32

Chaque matin, la même rangaine, les yeux cernés,

L'odeur du café de la veille, dans son bol fêlé,

La fumée bleue de sa gitane, enracinée dans les murs jaunis,

Un mauvais râle, il entonne sa litanie....

 

Pour se donner du courage, emmitouflé dans son anorak,

Les mains crevassées, s'enfoncent dans son blanc moucheté,

Combattre le froid, le vent de l'hiver attaque,

Un quart de tour au contact, rendez-vous à ne pas rater...

 

Parce que malgré tout, il aimait son métier,

Fils de famille nombreuse, il devint ouvrier,

Les études au placard, il se tua à la tâche,

L'honneur de partir, tête haute, sans faire de crash...

 

Cet homme aux cheveux colorés de peinture,

Cet homme aux yeux rougis par le vin,

Cet homme au vocabulaire de fortune,

Cet homme à l'esprit si chauvin,

Un prolétaire, comme on dit pour plaire,

Fière de penser qu'il était mon père....

 

Céline.

 

papa

 

Photo Céline.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline - dans poésie
commenter cet article

commentaires

sylviane 12/09/2010 14:39


Les papas sont toujours là ,à nous protéger , même de l'au delà. Faisons en sorte qu'ils soient toujours fiers de nous.
Laisse de côté la mélancolie, la vie est belle, profites-en.
@+


F. DELUCE 10/06/2010 14:07


Texte très élégant, sincère et lucide, plein d'affection. M'a beaucoup émue moi, une fille qui n'a jamais eu le moindre rapport affectif avec son père. Tu as une sacrée plume. Félicitations.
Continue à nous faire partager ton talent. Bisous.


Céline 10/06/2010 14:48



merci la miss, tu sais c'est une fois qu'ils ne sont plus là, qu'on se dit, si j'avais su.....


Mille merci de ta visite.  Bisous.



NADINE 10/06/2010 10:01


Super et très touchant ton poème. Bises à toi Céline.


Céline 10/06/2010 10:23



Merci beaucoup Nadine, je t'embrasse....



sophie 10/06/2010 07:31


et il peut etre fier d'etre ton pere....


Céline 10/06/2010 09:56



Merci Sophie, j'espère qu'il le voit...


Bises.



David 10/06/2010 07:22


Je reste sans voix tellement tes mots font mouche....encore une fois....


Céline 10/06/2010 09:55



Coucou David, heureuse de te voir par ici.


Hier, je me disais, que je n'avais encore rien écrit pour mon père, et les mots sont sortis comme ça.


Je t'embrasse.



Présentation

  • : Le blog de Céline
  • Le blog de Céline
  • : A la vie, parce qu'elle est comme un roman dans lequel les pages glissent sous nos doigts. Les mots défilent sous nos yeux dans un tourbillon de sentiments, l'amour à la haine, la joie à la tristesse, les rires aux pleurs.... Ces petits riens qui font tout, emportés, oubliés dans la ronde incessante du monde. Des mots qui s'associent à des maux à venir, à ressentir et à s'envoler.....
  • Contact

Merci de votre visite

délire